Société

L’EDH brille par son abscence dans la ville des Cayes

Photo de la ville des Cayes prise. Credit: ©LEX DRONE
Spread the love

La ville des Cayes est dans un black-out total depuis le…. personne ne sait vraiment, tellement c’est lointain. L’électricité provenant du centre semi-autonome de l’EDH ne fait plus partie du quotidien des Cayens depuis le 14 août de l’année dernière. Les habitants de la ville ainsi que ceux de plusieurs communes avoisinantes ont passé la Noël ainsi que la Coupe du monde, le carnaval et maintenant les vacances d’été dans le noir et sans explication aucune des responsables de l’Électricité d’Haïti.

Installé à la tête du centre semi-autonome des Cayes, le mercredi 25 mai 2022, le directeur Charles Jean Harry Jules n’a pu fournir que trois mois d’électricité environ. Selon des informations recueillies au niveau du centre ainsi que du délégué départemental Sud, Ketnor Estinvil, les nouvelles ne sont pas bonnes pour l’ED’H aux Cayes. L’institution, n’ayant pas de carburant pour faire tourner ses moteurs, est clairement au bord du précipice.

Le délégué départemental Sud, sans langue de bois, a indiqué qu’il n’a pas encore de bonne nouvelle pour la ville en ce qui concerne la fin du black-out général. « Le gouvernement ne m’a pas encore annoncé ce qu’il compte faire pour le Sud à ce sujet », a-t-il dit.  Il admet que le centre semi-autonome de l’ED’H des Cayes est au point mort depuis le mois d’août. Il dit n’être pas favorable à des solutions cosmétiques visant à fournir à la ville quelques heures de courant. « Mon projet consiste à résoudre le problème, mais il n’y a pas encore de moyens disponibles pour cela », a fait savoir le délégué départemental du Sud, Me Ketnor Estinvil.

L’Etat ne subventionne plus le  carburant. Pour un camion-citerne de 6 millions 700 mille gourdes contenant 9 000 gallons de carburant, le centre ne perçoit que 4 millions de gourdes des abonnés, a-t-on appris.

Si par le passé des membres de la population protestaient à travers les rues pour exiger de l’État le courant électrique, de nos jours, les citoyens de la ville ne s’en soucient même plus. Ils se sont tournés vers les énergies renouvelables. Un détour qui fera perdre à la compagnie plusieurs de ses abonnés, voire même les plus fidèles. Grâce à la contribution des citoyens, certaines rues de la ville ne baignent plus dans l’obscurité totale le soir.

Des lampadaires solaires ont été installés à certains endroits. À en croire notre source, la population doit s’impliquer si elle veut que l’électricité soit rétablie. Sinon seule une minorité aura accès au courant. Elle prend en exemple les dépenses exorbitantes qu’il faut engager pour avoir sa propre source d’énergie à la maison. Un privilège dont une bonne partie de la population, surtout la couche défavorisée, ne jouit pas.

Yelo Ayiti est un média citoyen et participatif, ouvert à tous. Les opinions et prises de position exprimées dans les textes signés par des institutions ou personnes autres que l’équipe de la plate-forme n’engagent que leurs auteurs.

Related posts
Société

Femmes, Filles et Sécurité

Spread the love La sécurité des femmes et des filles est une préoccupation majeure à…
Read more
MusiqueSociété

Jason Derulo, Robinson & Mika Ben - Ayo Girl

Spread the love Plongez dans les derniers rythmes de la sensation hip hop américaine Jason Derulo…
Read more
CelebritySociété

Mack Chender Barthelemy, Architecte d'Inspiration pour la Jeunesse de Jérémie

Spread the love En prélude à son anniversaire le 21 janvier 2024, Mack Chender Barthelemy…
Read more
Bulletin d'information
Devenez un fan de Yelo Ayiti

Abonnez-vous au bulletin quotidien  et recevez le meilleur de Yelo Ayiti, adapté à vos besoins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *