Culture

CÉLÉBRONS MIKABEN : un mois d’activite en son honneur.

Spread the love

Àl’approche du premier anniversaire de son décès, l’héritage de Mikaben, l’icône de la musique haïtienne, sera honoré et célébré tout au long du mois d’octobre 2023. Ce “mois de célébration vise à rendre hommage à la vie d’un artiste haïtien exceptionnel dont le départ prématuré a laisse un vide dans le cœur de nombreux admirateurs”, lit-on dans le texte.  “Mikaben, connu pour sa polyvalence et son immense talent, a transcendé les frontières de la musique et du divertissement. Il a touché la vie de nombreuses personnes avec ses mélodies envoûtantes, ses textes empreints de poésie, sa présence charismatique et son engagement inébranlable envers son art et son pays. Sa disparition soudaine a été une perte profonde pour Haïti et pour le monde entier”.

Ainsi, tout au long du mois d’octobre qui s’en vient, la famille et les organisateurs encouragent les amis, les fans et les admirateurs de Mikaben à partager leurs souvenirs, leurs photos et leurs vidéos de cet être exceptionnel sur les plateformes de médias sociaux en utilisant les hashtags #RememberingMikaben et #Mikabenlegacy. Le communiqué souligne également que cette commémoration de plusieurs semaines atteindra son point culminant le 15 octobre 2023 avec un concert et d’autres événements spéciaux qui seront bientôt annoncés.

“L’héritage de Mikaben restera toujours gravé dans nos cœurs à travers son amour pour Haïti, sa musique, son impact sur l’industrie musicale et les souvenirs qu’il a semés en chacun de nous. Réunissons-nous autour de lui pour honorer sa mémoire et célébrer sa vie “, conclut le communiqué.

La vie de Mikaben 

Michaël Benjamin, fils du célèbre chanteur Lionel Benjamin, est né le 27 juin 1981. Dernier d’une famille de trois enfants, il a passé toute son adolescence sous l’influence de la musique. Son père, Lionel Benjamin, lui a certainement transmis le 4e art du monde, a-t-on même dit. À l’âge de 16 ans, Michaël choisit de faire carrière dans la musique. Il a préféré suivre les traces de son père, qui a récemment fêté ses 50 ans de carrière.

“Enfant, je n’avais pas besoin de penser à faire de la musique. Cela m’est venu automatiquement, grâce à mon père, qui m’a beaucoup influencé. En fait, des trois enfants de la famille, j’étais le plus curieux de la musique, sans penser à une carrière. Jusqu’à l’âge de 16 ans, où j’ai composé “Forever Mine”, qui figure sur mon premier album. Encouragée par ma famille, très surprise à l’époque, ont suivi “Ou pati” et “Nwèl tristès”. C’est à ce moment-là que j’ai enfin compris que j’avais du talent et qu’il fallait continuer à l’explorer. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me projeter dans l’avenir. Je me voyais déjà dans 10 ou 20 ans comme une superstar”, confie-t-il dans une interview au journal Le Nouvelliste.

Après vingt-deux ans de carrière, l’artiste s’est éteint le 15 octobre dernier des suites d’une terrible crise cardiaque, à l’Accor Arena de Paris.

Au début des années 2000, toute la génération de l’époque a assisté à l’émergence de ce jeune prodige de la musique. Et aujourd’hui encore, dit-on, ses œuvres continuent d’animer le cœur des gens : enfants, jeunes, adultes, personnes âgées.

Revenons à 1999 : les grands débuts

En 1999, il participe à un concours de chant, habituellement organisé pendant la période de Noël par une chaîne de télévision locale : Télémax. Monté sur scène pour la première fois, le jeune auteur-compositeur-interprète est immédiatement adoré par son public. Avec le titre “Nwèl tritès”, qui rappelle toujours les valeurs fondamentales de notre société, il séduit son public. Il a su capter l’attention de son public et trouver sa véritable raison de vivre : la musique. Il n’a pas tardé à prouver à tout le monde qu’il était à sa place.

20 ans de carrière : l’héritage

Cette année, l’ancien chanteur du groupe compas, Krezi Mizik, a fêté ses 22 ans de carrière musicale. Au cours de cette période, il a réalisé quatre projets en solo, dont trois albums et un EP, sans parler de son album avec Krezi Mizik et de ses diverses collaborations avec d’autres artistes. Parmi ses projets musicaux les plus célèbres, on peut citer “Vwayaj” sorti en 2000, “Mika” sorti en 2004, “Atis lokal yo pap janm lage” sorti en 2010 et “MKBN” en 2018. Avec Krezi Mizik, Mikaben n’a produit que l’album intitulé “Ayiti san manti” sorti en 2006.

Parmi toutes les œuvres de l’artiste, voici quelques uns des meilleurs tubes qui ont couronné le succès de sa carrière.

– Nwèl tristès

Bien qu’il ait connu de grands moments tout au long de sa carrière, c’est avec son premier album intitulé “Vwayaj” dans les années 2000 qu’il démarre véritablement. Mais l’artiste s’est fait connaître du grand public grâce à son tube de Noël “Nwèl tristès” sorti en 1999 avec sa sœur Mélodie. Plus de 20 ans après, cette chanson peut être considérée comme un classique tant elle garde sa fraîcheur aujourd’hui.

– Ou pati

“Ou pati” est également un tube qui figure sur son premier album solo. Cette chanson reste l’une des plus populaires de Mikaben. C’est aussi le véritable succès de cet album, en particulier celui qui a propulsé sa carrière solo.

– Aimer ma vie

“Loving my life” est une production du beatmaker Power Surge sortie en 2008. Une fois de plus, cette chanson confirme la polyvalence de Mikaben en tant qu’artiste de premier plan. Entièrement chantée en anglais, cette chanson a prouvé au grand public que Mika pouvait jouer dans presque tous les genres musicaux. C’est l’une des raisons pour lesquelles il a quitté le groupe musical Krezi Mizik en 2009 pour continuer à explorer d’autres styles musicaux.

“Je continuerai à écrire des chansons. D’ailleurs, “Fè lapli” prouve que je peux encore offrir du bon travail au public. En quelques jours, cette chanson est devenue populaire partout. Cette année, je fête mes 20 ans de carrière et mes 40 ans d’existence, et je compte sortir de nombreux projets personnels, mais aussi produire de nouveaux artistes via mon label “Kon’Beat” que j’ai créé en 2010″, explique-t-il dans le journal.

– N’ap kite l pou yo

Mikaben abandonne Krezi Mizik en 2009, et propose au grand public un nouveau tube à tendance rap intitulé “N’ap kite l pou yo”. Ce dernier a alimenté de nombreux débats dans la communauté musicale haïtienne. Certains ont même cru qu’à travers cette chanson, Mikaben voulait dire qu’il avait quitté le compas pour se consacrer au rap.

Si l’on devait énumérer tous les succès de Mikaben et sa contribution à la musique, on n’en finirait pas. Au cours de sa carrière, il a écrit plus de 150 succès musicaux, tant pour ses projets que pour d’autres artistes. Mikaben a également collaboré avec plusieurs artistes et groupes musicaux haïtiens. L’empreinte de l’artiste se retrouve dans de nombreuses œuvres des groupes musicaux et des artistes les plus populaires de l’industrie musicale haïtienne.

Source : http://www.mikaben.com/

 

Related posts
CultureFeaturedMusique

Stephens Daceus se lance corps et âme avec son nouveau EP : Kò ak Nanm!

Read more
CultureMusique

Jah Nesta est de retour

Spread the love “Konbyen ki ale nou p ap janm rewè ?”. L’on peut avancer avec…
Read more
CultureLitterature

Dany Laferrière reçoit le Grand Prix des Ambassadeurs francophones

Spread the love L’académicien Dany Laferrièrea reçu le Grand Prix des Ambassadeurs…
Read more
Bulletin d'information
Devenez un fan de Yelo Ayiti

Abonnez-vous au bulletin quotidien  et recevez le meilleur de Yelo Ayiti, adapté à vos besoins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *