Technologie

Threads : après un lancement réussi, où en est l’application de Meta ?

Spread the love

Au début du mois de juillet, Meta introduisait Threads, son application concurrente de Twitter, en grandes pompes. Dès son lancement, le réseau social a rencontré un succès colossal : en une semaine, il comptait 100 millions d’utilisateurs, ce qui constitue un record pour une application mobile. Mais depuis, l’effervescence semble être retombée et Threads n’est, pour le moment, pas le « Twitter killer » qu’il espère être. Alors, où en est l’application, et quelles sont ses perspectives ? On fait le point !

Threads enregistre une perte massive d’utilisateurs actifs

Les premiers chiffres annoncés par Threads ont impressionné un grand nombre d’observateurs. L’application a enregistré 5 millions d’inscriptions en 4 heures. Au bout de quelques jours, elle revendiquait 44 millions d’utilisateurs actifs quotidiens. Mais le succès du réseau social était en grande partie dû à sa connexion avec Instagram, qui lui a permis de disposer dès son lancement d’une base importante d’utilisateurs.

Rapidement, les chiffres ont commencé à chuter, si bien que la plateforme ne comptait à la fin du mois de juillet que 8 millions d’utilisateurs actifs, d’après les chiffres du cabinet Sensor Tower. Si la baisse du nombre d’utilisateurs était prévisible, une telle chute n’est pas rassurante pour Meta. Dans un appel interne à l’entreprise relayé par Reuters, Mark Zuckerberg a expliqué à ses collaborateurs : « Il est évident que si plus de 100 millions de personnes s’inscrivent, l’idéal serait qu’elles restent toutes, ou même la moitié d’entre elles. Nous n’en sommes pas encore là ». Le fondateur de Facebook se montre toutefois optimiste pour la suite et prévoit un taux de rétention plus élevé à mesure que l’application se développera.

De nombreuses fonctionnalités manquantes

Threads s’est d’office positionné comme un concurrent de Twitter, devenu X, et reprend un grand nombre des codes de l’application, au point de subir le courroux d’Elon Musk qui a menacé Meta d’une action en justice pour copie. Pour autant, certaines fonctionnalités ont manqué au lancement de Threads, ce qui peut expliquer en partie la faible rétention des utilisateurs. Si certaines options ont été intégrées depuis, d’autres manquent toujours à l’appel :

  • La messagerie directe : il n’est pas possible d’envoyer un message direct à un contact depuis Threads. L’application oblige les utilisateurs à passer par Instagram pour le faire.
  • Un fil d’actualité des personnes suivies : à son lancement, Threads ne proposait qu’un fil algorithmique. Les comptes suivis avaient donc peu d’impacts sur les contenus consultés. Le fil des comptes suivis n’a été lancé qu’à la fin du mois de juillet.
  • La recherche par mots clés : sur Threads, il est difficile de rechercher un sujet particulier. L’application n’a pas de recherche par mots clés ni de système de hashtags.
Au lancement de l’application, le fil « Following » n’existait pas. © Threads

Impatient à l’idée de s’attaquer à un Twitter en difficulté, Threads semble s’être précipité au point de livrer une plateforme incomplète sur certains aspects. Sur son profil Threads, le directeur d’Instagram Adam Mosseri explique :

« Nous commençons à donner la priorité aux fonctionnalités manquantes évidentes, comme le flux de followers, le bouton d’édition et la recherche de messages. Nous sommes clairement dépassés par les événements, mais l’équipe est enthousiaste à l’idée de commencer à livrer des améliorations ».

Threads toujours absent du territoire européen

Quelques jours avant le lancement officiel, tout indiquait que Threads serait déployé mondialement. Pourtant, au dernier moment, Meta a préféré différer l’arrivée de l’application dans l’Union européenne, en raison de pratiques non conformes au RGPD. En effet, Threads collecte une grande quantité de données des utilisateurs relatives à la santé, à l’historique de navigation, à la localisation ou aux finances, ce qui entre en opposition avec la réglementation européenne.

Durant les premiers jours, certains comptes en Europe ont tout de même pu créer un compte en téléchargeant un fichier APK, mais Threads a finalement décidé de bloquer tous les comptes européens. La disponibilité de l’application en Europe pourrait donc attendre le début de l’année 2024. Dans une story « Questions/Réponses » sur Instagram, Adam Mosseri explique à un internaute français : « Nous devons vérifier toutes les choses que nous devons faire pour être conformes. Cela va simplement prendre plusieurs mois, malheureusement ».

Étant donné la baisse du nombre d’utilisateurs dans le monde, ce retard pourrait être préjudiciable au succès de l’application sur le territoire européen.

Related posts
BusinessTechnologie

Elon Musk vs Mark Zukerberg, ce que vous devez savoir.

Spread the love La rivalité entre Elon Musk et Mark Zuckerberg est souvent examinée sous…
Read more
TechnologieTourisme

Haitiwonderland.com, Vendre Haiti autrement

Spread the love “Haiti Wonderland” est un nouveau site web créé par l’ingénieur…
Read more
Bon a savoirTechnologie

Internet et bonnes manières.

Spread the loveOn peut maintenant échanger partout, tout le temps, avec tout le monde, dans le…
Read more
Bulletin d'information
Devenez un fan de Yelo Ayiti

Abonnez-vous au bulletin quotidien  et recevez le meilleur de Yelo Ayiti, adapté à vos besoins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *