Bon a savoirTechnologie

Internet et bonnes manières.

Spread the love

On peut maintenant échanger partout, tout le temps, avec tout le monde, dans le monde entier, sans même se connaître….On arrive même à une forme de saturation de la communication….Nous sommes submergés tout le temps d’actualité dans tous les sens…

Il existe une seule et unique règle d’or: derrière votre écran, vous vous adressez à des êtres humains. Et oui. Et en tant qu’être humain, vous pouvez appliquer une règle simple : « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse ». Simple n’est ce pas ?

C’est donc très facile d’oublier que la personne en face, qui va recevoir le message, lire le post sur un mur ou une newsletter non solicitée, est aussi une personne.

Rappelez-vous que vous êtes là pour communiquer. Pour vous faire connaître. Pour diffuser votre musique. Pour créer et développer votre fanbase. Pour la fidéliser. Vous devez donc ouvrir et non pas forcer la discussion. Vous devez laisser le choix.

On va dérouler nos bonnes manières sur tous les outils de communication.

Sur les emails sur site

Vous êtes sur un site musical, blogueurs, etc…et vous voulez envoyer un email pour rentrer en contact avec le responsable du site, lui poser des questions, lui envoyer votre musique. Vous allez donc écrire à l’adresse email mentionné comme « contact »

Les emails « contact » sont souvent surchargés..soyez donc bref et patient. Ne relancez pas dans les 48h si vous n’avez pas eu de réponses. C’est  normal. La plupart du temps, les administrateurs des sites sont également ceux qui écrivent. Et la majorité du temps bénévolement.

Et ne relancez pas sur le Facebook ou tout autre site pour dire « Au fait, je n’ai pas eu de réponse, j’attends toujours.. ».

Sur les emails directs

Utilisez bien la ligne de sujet, afin que votre destinataire comprenne pourquoi vous lui écrivez.

N’utilisez pas les lettres capitales, à moins que vous souhaitiez véritablement appuyer votre propos. Les lettre capitales veulent dire que vous CRIEZ !

Dans votre signature d’emails, mentionnez bien toutes les informations essentielles.  On ne vous répond pas toujours….c’est peut  être dû à l’énormité du nombre d’emails qu’on reçoit….

Les mailing lists et newsletters et les groupes de discussions

On n’intègre jamais  quelqu’un dans un mailing list, un groupe de discussion, ou un broadcast sans qu’il n’ait donné son accord explicite.

Vous trouvez l’email de quelqu’un à qui il vous semble intéressant d’envoyer votre mailing list, vous lui demandez. Vous croisez quelqu’un en soirée et vous souhaitez ensuite l’inscrire à  votre groupe Whatsapp, vous lui demandez l’autorisation

Pourquoi ?

– Car on ne vous connaît pas, et que l’on a pas envie de vous connaître de cette façon.
– On vous connaît, mais on n’aura plus envie de vous connaître si on reçoit comme ça la mailing list sans autre formalité.
– Et parce que c’est la loi. Vous ne pouvez pas inscrire arbitrairement quelqu’un à une mailing list sans avoir obtenu son accord préalable.

Vous devez aussi laisser partir les gens comme ils le souhaitent. Le lien de désinscription doit être visible et facile. Ne bloquez pas…

Pensez que nous sommes submergés de newsletters….De mon côté, systématiquement, si je ne l’ai pas sollicité, je la blackliste. Même si je connais la personne qui me l’envoie.

Sur les réseaux sociaux

Il est déconseillé de tagger 100 personnes dans un poste sur facebook par exemple. En règle général, il est recommandé de demander l’autorisation d’abord. Quand quelqu’un accepte votre demande d’ami, sauf si c’est quelqu’un que vous avez déjà rencontré, cela ne vous donne pas le droit de vous adresser à cette personne n’importe comment. Vous devriez commencer par vous présenter et aller droit au but.

Rien n’est plus ennuyeux que les : « Hey ! Bb…, Salut beauté » que les gars adressent aux filles qui viennent d’accepter leurs demandes de connexion. Soyez galants messieurs, soyez créatifs si vous voulez que l’autre vous prenne en considération. Tout le monde est occupé, si quelqu’un ne vous répond pas, ce n’est pas une raison de l’insulter gratuitement. Il y a plusieurs façons d’attirer l’attention d’une personne. N’oubliez pas les « bonjour, pardon, merci ».

Les appels directs

On ne devrait pas appeler une personne après 9 :00 PM pour des détails qui peuvent attendre le lendemain. Généralement, à partir de cette heure, la personne que vous voulez appeler est en famille. Vous allez en quelques sortes le déranger dans sa tranquillité. Sauf en cas d’urgence, vous devriez commencer par vous excuser pour le dérangement et, encore une fois, soyez direct, précis. Même les messages peuvent parfois déranger. Il n’est pas bienséant d’écrire une personne après 9 :00 pour parler boulot. Cela peut arriver si c’est un horaire qui a été préétabli entre vous.

Les appels sur les applications de messageries

Même si une personne se trouve dans votre liste de contact, cela ne vous donne pas le droit de l’appeler directement sur WhatsApp ou sur Facebook Messenger sans autorisation. Si la personne ne vous connait pas, elle a le droit de ne pas vous répondre. Alors, la bonne démarche est de l’écrire pour vous présenter et dire ce que vous voulez pour ensuite demander l’autorisation pour un appel audio… pour la vidéo (c’est obligatoire). Si la personne ne vous a pas répondu, écrivez un message texte ou une note vocale pour vous présenter et expliquez l’objet de votre appel.

Le language

Les spécialises du langage sont les premiers à avouer que notre communication est remplie de petits signaux agressifs, autoritaires ou porteurs de jugements moralisants. Même si nous n’avons pas l’intention de blesser notre interlocuteur, nous pouvons porter un coup à sa personne de mille et une manières indirectes.

Les bonnes manières sont là pour atténuer cela. La communication, soit l’art de bien s’exprimer, consiste à tuer toute violence verbale dans l’œuf (ou de façon plus viscérale : dans notre bouche).

Que ce soit dans un appel ou dans un message texte :

  • Les formules telles que : « merci», « s’il vous plaît», « je vous en prie », « pardon » sont nos meilleurs alliés. Ces mots magiques ne passeront jamais de mode.
  • L’utilisation du conditionnelest également excellente pour nuancer nos propos. Cet adoucissant n’est pas réservé à une élite de lettrés agrégés. Exemple de phrases au conditionnel : Pourriez-vous partager avec moi les photos de l’activité de ce matin ?
  • Utilisez de préférence des verbes qui expriment un souhait. Cela est moins catégorique. Exemple : Voudrais-tu m’accompagner ? Je souhaite visiter votre installation.
  • Monsieur, madame ou par son titre si vous le connaissez quand vous vous adressez à des inconnus. Les « bro, patizan, zantray, zamitay frero, sista » et autres de ce genre sont pour les personnes familière ou intimes.

En conclusion, les bonnes manières s’appliquent partout. En ligne et hors ligne. Et c’est aussi une façon de vous garantir une bonne publicité quand vous laisser une bonne impression dans vos communications. Il s’agit en gros de votre image personnelle et aussi de celle de votre entreprise.

Related posts
BusinessTechnologie

Elon Musk vs Mark Zukerberg, ce que vous devez savoir.

Spread the love La rivalité entre Elon Musk et Mark Zuckerberg est souvent examinée sous…
Read more
TechnologieTourisme

Haitiwonderland.com, Vendre Haiti autrement

Spread the love “Haiti Wonderland” est un nouveau site web créé par l’ingénieur…
Read more
Technologie

Threads : après un lancement réussi, où en est l’application de Meta ?

Spread the loveAu début du mois de juillet, Meta introduisait Threads, son application concurrente…
Read more
Bulletin d'information
Devenez un fan de Yelo Ayiti

Abonnez-vous au bulletin quotidien  et recevez le meilleur de Yelo Ayiti, adapté à vos besoins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *