Blog

16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre

Spread the love

Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe sont une campagne internationale annuelle qui débute le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se poursuit jusqu’au 10 décembre, Journée des droits de l’homme.

La campagne a été lancée par des activistes lors de l’inauguration du Women’s Global Leadership Institute en 1991. Elle est utilisée comme stratégie d’organisation par des individus et des organisations du monde entier pour appeler à la prévention et à l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

Pour soutenir cette initiative de la société civile, le secrétaire général des Nations unies a lancé en 2008 la campagne UNITE d’ici 2030 pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, qui se déroule parallèlement aux 16 jours d’activisme.

Chaque année, la campagne UNITE se concentre sur un thème spécifique, et celui de cette année est “UNISSONS-NOUS ! Investir pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles”. La campagne invite les citoyens à montrer à quel point ils tiennent à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles en partageant les actions qu’ils entreprennent pour créer un monde sans violence à l’égard des femmes. Cette année, la campagne invite également les gouvernements du monde entier à faire part de la manière dont ils investissent dans la prévention de la violence à l’égard des femmes.

 

Le thème de la campagne est:  “Tous UNIS cette année sont Investir pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles”. Il appelle tous les réseaux Tous Unis , les organisations de la société civile et des droits des femmes, les organisations travaillant avec les hommes et les garçons, le système des Nations Unies, les partenaires gouvernementaux de la Coalition Génération Égalité Action, les défenseurs des droits de l’homme, les écoles, les universités, le secteur privé, les clubs et associations sportifs et les individus à intensifier et à soutenir différentes stratégies de prévention pour empêcher la violence de se produire en premier lieu. Les principaux objectifs de plaidoyer sont les suivants :

  1. Inviter chacun à être un allié dans la prévention des VFFF en prenant position publiquement, en participant à des activités et à des événements pour sensibiliser leurs communautés aux VFFF.
  2. Mobiliser tous les États membres pour allouer un budget national à la prévention de la violence à l’égard des femmes et des filles, notamment par le biais de leurs propres plans d’action nationaux et de la prévention dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de la protection sociale en intégrant la prévention des VFFF.
  3. Plaider en faveur d’une augmentation de l’APD consacrée à la prévention de la violence à l’égard des femmes, conformément aux priorités nationales, et appuyer la formulation de politiques, si possible.
  4. Appelez à un plus grand soutien, à une augmentation des investissements durables à long terme de la part des États, du secteur privé, des fondations et d’autres donateurs aux organisations autonomes de défense des droits des femmes qui travaillent à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles dans toute leur diversité.
  5. Plaider en faveur d’investissements des secteurs privé et public dans les politiques et les mesures en milieu de travail qui assurent la sécurité économique des femmes.
  6. Mobiliser les États membres, les partenaires de développement, les organisations philanthropiques, le secteur privé, les universités et tous les acteurs pour qu’ils rejoignent la Coalition d’action Génération Égalité sur la violence sexiste et prennent des engagements politiques, programmatiques et financiers tangibles pour accélérer l’action transformatrice visant à mettre fin à toutes les formes de violence sexiste à l’égard des femmes et des filles, notamment par :
  • L’investissement dans l’engagement collectif en matière de prévention, et
  • Rejoindre l’engagement collectif de la Coalition d’action contre la violence sexiste et de la Coalition d’action pour la justice économique et les droits sur la violence et le harcèlement fondé sur le genre dans le monde du travail et pour ratifier et mettre en œuvre la Convention 190 de l’OIT.

La couleur orange continue d’être un outil des Nations Unies unifiant toutes les activités pour attirer l’attention mondiale sur l’initiative, cependant, à la lumière de la crise énergétique, cette année, nous n’appelons pas les partenaires à illuminer les bâtiments et les monuments en orange ou à le faire pour une période limitée le 25 novembre. Nous invitons les partenaires à envisager différentes façons de peindre le monde en orange, notamment en décorant les bâtiments, en portant la couleur orange et en aménageant des espaces numériques tout au long des 16 jours.

Related posts
Blog

Le musicien Wyclef Jean lance sa propre supercar électrique

Spread the loveLe rappeur, musicien et acteur haïtien Wyclef Jean se lance dans l’automobile…
Read more
Bulletin d'information
Devenez un fan de Yelo Ayiti

Abonnez-vous au bulletin quotidien  et recevez le meilleur de Yelo Ayiti, adapté à vos besoins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *